Faqs

 

Pourquoi créer La Cigogne ?

Pour développer une autre manière d’échanger : local, responsable et solidaire.

Pourquoi avoir appelé cette monnaie La Cigogne ?

Ungersheim a lancé La Cigogne sur son territoire en 2013. Il s’agit maintenant délargir la démarche à la M2A puis à tout le Sud Alsace. Une monnaie locale et solidaire a un réel impact sur un bassin économique naturel qui pour le secteur serait à cette échelle. Pour encadrer La Cigogne, il faudrait par exemple une monnaie sur le bassin de Colmar et une monnaie sur l’Aire Urbaine (Belfort-Montbéliard).

Est-ce que La Cigogne va remplacer l’Euro ?

Non, La Cigogne est une monnaie complémentaire, locale et solidaire qui ne vise pas à concurrencer ou à remplacer l’Euro. L’Euro continuera à circuler, mais chez les prestataires (commerçants, entreprises, associations) où les billets de La Cigogne seront acceptés, vous pourrez payer en Cigogne à la place de l’Euro.

Y aura-t-il des billets et des pièces Cigogne ?

Pour l’heure, il y aura seulement des billets. La monnaie pourra être rendue en Cigogne ou en Euros, s’il s’agit de centimes.

Plus tard, nous pourrons envisager la création d’une monnaie numérique pour optimiser la traçabilité de la circulation de la monnaie, notamment en cas de versement des aides sociales locales en Cigogne, ce qui amènerait un grand nombre de personnes à utiliser La Cigogne.

Quel est l’intérêt de payer en Cigogne plutôt qu’en Euro ?

On peut imaginer de mettre en place une bonification à la conversion des Euros en Cigogne à l’image de la monnaie de Toulouse ou du Pays de Rennes : pour 20€ échangés 21 unités de monnaie locale = 5% de pouvoir d’achat en plus dans un réseau de proximité.

Au-delà de cet avantage, entrer dans le réseau c’est gagner du pouvoir d’agir en intégrant un projet participatif et citoyen avant tout. C’est l’occasion de retrouver du plaisir et du sens dans des gestes quotidiens, d’avoir enfin la satisfaction de savoir où et comment son argent circule.

Est-ce que c’est légal ?

Oui, légalement il ne s’agit pas de billets mais de titres de service sur support papier. Il s’agit d’une monnaie complémentaire sur le modèle des tickets restaurant. La Cigogne est légale tant qu’elle est réservée à un éventail limité de biens et services et à un réseau limité de personnes acceptant ce moyen de paiement (article L314 -1- chap. III et article L521 – chap. 3 – alinéa 1 du code monétaire et financier de la République française). Il existe déjà une trentaine d’autres monnaies complémentaires en France.

Quel sera le périmètre géographique dans lequel on pourra payer en Cigognes ?

Aujourd’hui on parle de tous le Sud Alsace, en focalisant sur la M2A, puis dans un deuxième temps les vallées de la Thur, de la Doller et de la Lauch ainsi que le Sundgau : il s’agira d’une part d’ouvrir la porte aux producteurs qui remplissent tous les critères d’entrée dans le réseau, et d’autre part d’assurer à nos prestataires la possibilité de payer leurs fournisseurs locaux en Cigognes (c’est-à-dire raisonner en filière).

Comment devenir utilisateur de La Cigogne ?

En adhérant à l’association qui portera La Cigogne et en convertissant des Euros en Cigognes dans no(s)tre banque(s) partenaire(s) ou les bureaux de change prévus à cet effet. Vous pourrez ensuite régler vos achats en Cigognes chez les professionnels du réseau.

Quel sera le coût de l’adhésion pour les particuliers ?

Le coût de l’adhésion sera fixé chaque année par l’assemblée des membres et communiquée sur ce site internet.

Où est-ce que je peux changer mes Euros en Cigognes ?

Dans certaines agences de la ou les banques partenaires ainsi que chez certains commerçants. Leur liste sera diffusée sur le site et leur localisation sera précisée sur l’annuaire des professionnels.

Est-ce que je peux reconvertir mes Cigognes en Euros ?

La reconversion sera possible pour les commerçants et en cas d’événement important (déménagement par exemple) pour les particuliers sur demande à l’association.

Une fois encore on peut imaginer qu’une décôte soit appliquée pour favoriser le maintien dans le réseau.

Qui va garantir les billets en Cigognes mis en circulation pour pouvoir permettre la reconversion des billets à tout moment ?

L’association qui portera La Cigogne va déposer auprès de chaque banque partenaire les Euros échangés et ainsi constituer un fonds de garantie pour permettre la mise en circulation des billets.

Est-ce que La Cigogne va augmenter mon pouvoir d’achat ?

Si l’assemblée citoyenne l’a décidé, oui, un peu, mais il va surtout augmenter mon pouvoir de choisir où, qui et quoi.

En quoi l’utilisation de La Cigogne est-elle une démarche citoyenne ?

Parce qu’elle recentre vos échanges vers votre territoire. Parce que vous retrouvez une certaine maîtrise dans l’usage de la monnaie, en rejoignant un collectif qui s’est réapproprié le mécanisme monétaire. Parce que les dimensions écologique et humaine sont au cœur des valeurs défendues par La Cigogne.

La charte permet à chacun de connaître ces valeurs et les intentions qui ont fait émergé ce projet.

Est-ce que les collectivités locales et les communautés de communes pourront accepter La Cigogne ?

Oui, si elles le souhaitent pour leurs recettes locales (piscine, médiathèque, musée, parking, transport…), au même titre qu’elles acceptent déjà les tickets restaurants ou les chèques vacances. Elles doivent émettre une délibération générale d’acceptation de La Cigogne et adhérer à la structure.

Est-ce que La Cigogne peut dynamiser l’économie et favoriser l’emploi localement ?

Oui, il vise à relocaliser les échanges pour les particuliers (acheter sur son territoire, en circuit court) comme pour les professionnels (au niveau par exemple de leurs approvisionnements), ce qui a un effet positif sur le niveau d’activité et donc l’emploi.

Est-ce qu’on peut acheter dans n’importe quel commerce avec La Cigogne ?

Non, seulement chez les prestataires (producteurs, commerçants, entreprises, associations, artisans…) qui adhèreront à La Cigogne et à sa charte de valeurs. On les reconnaîtra grâce à un autocollant « Commerce en Transition ». Un annuaire sera publié et ils seront référencés sur le site internet.

Est-ce qu’il existe déjà des monnaies locales complémentaires ?

Oui, partout dans le monde ; plus d’une trentaine en Allemagne (le Chiemgauer, par exemple a 10 ans), plus d’une centaine aux Etats-Unis, en Amérique du sud, en Angleterre et même en Suisse. En France, il y a près de 30 de monnaies complémentaires en circulation, et autant en projet !

Et des monnaies locales en Alsace ?

Oui, il y a d’une part des SEL (Systèmes d’échanges locaux) dont l’unité de compte n’est pas en argent mais en temps. Il n’y a donc pas de convertibilité possible en Euro.

Et il y a le Stück à Strasbourg !

image_pdfimage_print

Une réponse à Faqs

  1. SCHREINER dit :

    Bravo pour votre initiative.
    Monnaies locales : il y aussi le WIR à Bâle, un « vétéran » peu connu en Alsace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*